2. Et donc au retour des beaux jours, vous continuez à ne retirer que le strict nécessaire pour faire croire aux gens que vous êtes un miracle imberbe de la nature.

Vous ne vous rasez sous les aisselles que si vous pensez que vous risquez de devoir retirer votre pull.

Becky Barnicoat / BuzzFeed

Vous ne vous rasez sous les aisselles que si vous pensez que vous risquez de devoir retirer votre pull.

Continuer La Lécture en Page 3